Qu’est ce que l’hépatite C ?

Le mot hépatite signifie inflammation du foie. L’abus d’alcool, certaines drogues et certains médicaments ou virus peuvent être la cause d’une hépatite. Les virus principaux qui causent l’hépatite sont le virus de l’hépatite A, le virus de l’hépatite B et le virus de l’hépatite C. Ces virus sont tous différents – leur seul point commun est qu’ils attaquent le foie.

Le virus de l’hépatite C et le virus de l’hépatite B peuvent causer une hépatite chronique, c’est à dire une inflammation du foie qui dure plus de 6 mois. Il existe un vaccin pour éviter le virus de l’hépatite A et le virus de l’hépatite B. Il n’en existe pas contre le virus de l’hépatite C. Ce livret traite essentiellement du virus de l’hépatite C qui cause la maladie de l’hépatite C.

Comment l’hépatite C affecte-t-elle le foie ?

Le foie est très important pour le bien-être car il a plusieurs fonctions qui permettent de rester en bonne santé.

Le foie :

  • purifie le sang des déchets, hormones, drogues et autres toxines ;
  • produit, stocke et émet les sucres, les lipides et les protéines ;
  • aide à la digestion des aliments ;
  • stocke les vitamines, les minéraux et le fer.

Le virus de l’hépatite C peut causer une infection chronique et une altération du foie à long terme. Au fur et à mesure, de plus en plus de cellules du foie sont endommagées et détruites, causant de graves lésions du foie. Cela s’appelle la fibrose. Une fibrose grave peut causer un durcissement du foie et l’empêcher de bien fonctionner. Ceci s’appelle la cirrhose du foie. Dans de rares cas, de sérieuses lésions hépatiques peuvent mener à une défaillance hépatique et à un cancer du foie.

L’infection à l’hépatite C peut affecter les personnes de différentes manières. Certaines personnes ne sont pas affectées par le virus tandis que d’autres le sont gravement. La recherche indique que 25 % de personnes infectées par l’hépatite C élimineront le virus en l’espace de 12 mois. Elles ne sont donc plus infectées et ne peuvent plus transmettre le virus. Pour celles qui ne s’en débarrassent pas, le virus de l’hépatite C peut mener à une lésion du foie après de nombreuses années.

L’infection à l’hépatite C

Chez 100 personnes infectées 25 élimineront le virus naturellement en l’espace de 12 moi
75 personnes continueront à avoir le virus dans leur corps, sans nécessairement présenter de symptômes évidents
Sans traitement médical, 30 personnes développeront des symptômes, qui deviendront visibles entre 10 et 15 ans après l‘infection
Sans traitement médical, 10 personnes développeront une grave maladie de foie 20 ans après l’infection
5 personnes de ce groupe développeront une défaillance hépatique ou un cancer du foie et pourront mourir

Comment l’hépatite C se transmet-elle ?

Le virus de l’hépatite C est transmis quand le sang infecté d’une personne rentre dans la circulation sanguine d’une autre personne.

La majorité des personnes atteintes d’hépatite C en Australie ont été infectées par le partage de matériel d’injection de drogues comme l’héroïne, le speed ou les stéroïdes. D’autres ont pu être infectées par des transfusions sanguines effectuées avant 1990.

De nombreuses personnes nées à l’étranger ont été infectées par des procédures médicales, dentaires et cosmétiques non stériles, et des vaccinations non stériles. Même aujourd’hui, l’hépatite C peut-être transmise de cette manière dans certains pays. Voir l’Annexe 1 qui présente l’infection à l’hépatite C dans le monde.

Le virus de l’hépatite C peut-être aussi propagé par :

Partage et/ou réutilisation de matériel d’injection de drogues high risk
Procédures médicales, dentaires et cosmétiques non stériles, et vaccinations non stériles à l’étranger Risque élevé
Aiguilles non stériles utilisées pour le tatouage et le piercing Risque élevé
Piqûres accidentelles Risque moyen/faible
La transmission périnatale, avant la naissance ou pendant l’accouchement Risque moyen/faible
Le partage d’effets personnels tels que rasoirs et/ou brosses à dents Risque faible
Transfusion sanguine en Australie avant 1990 Risque faible
Transfusion sanguine en Australie après février 1990 Risque très faible
Rapports sexuels (sans contact sanguin) Risque très faible
Allaitement maternel Risque très faible

Le virus de l’hépatite C n’est pas transmis par simple contact. Il n’est pas transmis par les moustiques ou d’autres insectes, le baiser, l’étreinte, l’éternuement, la toux, ni par le partage d’aliments, de boissons, d’assiettes, de couverts, de linge et des toilettes.

Quels sont les symptômes de l’hépatite C ?

Certaines personnes atteintes d'hépatite C n'éprouvent aucun symptôme pendant de nombreuses années. Pour celles qui en éprouvent, les symptômes ressemblent un peu à ceux de la grippe. Certains peuvent avoir la nausée, ressentir une extrême fatigue et une douleur ou une gêne autour du foie. La seule manière de savoir si vous avez été en contact avec le virus de l'hépatite C est de demander une analyse de sang à votre médecin.

J’ai l’hépatite C : que puis-je faire pour éviter de la transmettre aux autres ?

Chez vous :

  • ne partagez pas rasoirs, brosses à dents ou coupe-ongles ;
  • nettoyez soigneusement le sang renversé en utilisant des gants en latex, du savon, de l'eau chaude et de l’eau de Javel ;
  • mettez tous les articles tachés de sang telles que bandes, pansements, tampons et serviettes hygiéniques dans un sac en plastique avant de les jeter à la poubelle ;
  • évitez les pratiques sexuelles qui peuvent comporter un contact de sang à sang, telles que les rapports sexuels pendant les règles, et utilisez toujours des préservatifs

Si vous vous injectez de la drogue :

Si vous vous injectez de la drogue, utilisez toujours vos propres aiguilles et seringues ou autre matériel d’injection neufs. Le partage de matériel d’injection de drogues peut mener à la transmission des virus de l'hépatite C, de l'hépatite B et du VIH, le virus du SIDA.

Assurez-vous toujours de vous débarrasser soigneusement de votre matériel d’injection de drogues de manière à ce que personne ne puisse le réutiliser.

Quand vous voyagez à l’étranger :

Il est important d’être toujours « sensibilisé au sang » (vigilant au sujet de la présence de sang, potentielle ou effective, dans n’importe quelle situation ou n’importe quel environnement) et de minimiser toutes pratiques qui comportent le contact de sang à sang, surtout à l’étranger. Le tatouage et les injections non stériles doivent être évités. Dans certains pays, les procédures médicales et dentaires comportent également un risque d’infection à l’hépatite C.

Puis-je avoir des rapports sexuels ?

Le risque de transmission de l'hépatite C par contact sexuel est très faible. Cependant vous devez être très prudent en présence de sang durant les rapports sexuels, comme pendant les règles. En présence de sang il est recommandé d’utiliser des préservatifs pendant les rapports. Les préservatifs vous protègent aussi contre les maladies transmises sexuellement telles que le VIH et l'hépatite B.

N’oubliez pas que les personnes infectées par l’hépatite C peuvent mener une vie saine et enrichissante, et qu’elles ne présentent pas de risques pour leur famille, leurs proches ni leurs collègues.

Co-infection à d’autres virus

Co-infection signifie infection à plusieurs virus. Les personnes infectées par l’hépatite C peuvent être infectées aussi par le VIH et/ou l’hépatite B principalement parce qu’ils sont transmis de la même manière – par le contact de sang à sang. La co-infection peut accélérer la progression de l’hépatite C et augmenter le risque de développer une maladie hépatique ou un cancer du foie.

Quels sont les effets de l’alcool et de la drogue ?

Le risque d’avoir une maladie du foie, y compris la cirrhose, est plus élevé si vous avez l’hépatite C et buvez de l’alcool. L'alcool peut également influer sur la manière dont vous réagissez au traitement de l'hépatite C en le rendant moins efficace. Si vous avez une hépatite chronique C, mais pas de cirrhose, il est recommandé de boire moins d'alcool, pas plus de 7 boissons standard par semaine. Si vous avez une cirrhose, il est recommandé de ne pas boire d’alcool.

Fumer du tabac ou des drogues illicites comme la marijuana peut également augmenter la progression de la maladie hépatique et le risque de maladie cardiaque.

Rester en bonne santé/Prendre soin de soi

Si vous avez l'hépatite C, il ya plusieurs façons de rester en bonne santé et de diminuer le risque de maladies hépatiques plus graves.

  • Maintenez un régime alimentaire sain contenant peu de matières grasses, de sel et de sucre.
  • Buvez moins d’alcool ou arrêtez complètement d’en boire
  • Reposez-vous bien
  • Prenez régulièrement de l’exercice, sans trop forcer
  • Essayez d’éviter le stress ou de le contrôler
  • Buvez beaucoup d’eau
  • Évitez de prendre des médicaments qui peuvent endommager davantage votre foie
  • Si vous décidez de prendre des vitamines ou des médicaments alternatifs (par ex. des plantes médicinales), parlez-en à votre médecin ou à votre infirmier